Photo : Benoît Tessier/Reuters
Photo : Benoît Tessier/Reuters

La  femme du jour. Ada Hegerberg, de plain-pied dans l’histoire

Mercredi, 5 Décembre, 2018

La footbaleuse norvégienne (23 ans) a complété sa trilogie en décrochant, lundi soir à Paris, le ballon d’or féminin. 

Récemment désignée troisième joueuse de l’année dans le monde par la Fifa et deuxième en Europe par l’UEFA, la Norvégienne Ada Hegerberg (23 ans) a complété sa trilogie en décrochant, lundi soir à Paris, le ballon d’or féminin. Alors que le milieu de terrain croate Luka Modric a été élu 63e ballon d’or, l’attaquante de l’Olympique Lyonnais est la première femme à se voir décerner ce trophée créé en 1956 par le magazine France Football. Une nouvelle récompense qui illustre autant le chemin parcouru que celui qui reste encore à accomplir pour faire évoluer les mentalités et atteindre la parité. « C’est une grande étape pour le football féminin, c’est très important pour nous les femmes », s’est réjouie celle dont la sœur aînée, Andrine, milieu de terrain, évolue au PSG. Une première historique, donc, pour une joueuse qui a fait ses débuts en Toppserien, le championnat professionnel norvégien, à 14 ans avec le club de Kolbotn IL. Vainqueure des trois dernières Ligues des champions avec Lyon, celle qui est née dans la petite commune de Sunndalsora (4 000 habitants), dans l’ouest de la Norvège, avait déjà été élue joueuse de la saison en 2016 par l’UEFA. Meilleure buteuse du championnat de France depuis trois ans, elle a aussi remporté cette distinction en Ligue des champions (2015-2016 et 2017-2018). Dotée d’un caractère bien trempé, Ada Hegerberg s’est mise en retrait de la sélection norvégienne depuis août 2017, reprochant à sa fédération « un fonctionnement amateur ». Après avoir reçu le ballon d’or, elle a confirmé qu’elle ne disputerait pas le Mondial 2019.

Nicolas Guillermin
 
×